J’ai acheté il y a quelques mois une VW d’occasion auprès d’un particulier et j’ai déménagé dans le même laps de temps. Je n’ai jamais signalé cet achat auprès de Volkswagen.
Hier je reçois une lettre personnalisée avec mon modèle de voiture, à mon nom et à ma nouvelle adresse (d’ailleurs je dois reconnaître que la stratégie marketing est bien ficelée). Cette lettre me propose des coupons de réduction pour l’entretien de ma voiture.

Il y a trois pistes possibles à cette fuite d’infos : la préfecture, le contrôle technique ou Midas.

1 – la préfecture (le plus probable) : forcément eux connaissent ma nouvelle adresse et ont toutes les informations en priorité puisque j’y suis passé dans la semaine après l’achat. La question est : la préfecture à t-elle le droit de faire le commerce de listing de nouvelles immatriculation ? Ca me parait insensé !

2 – le contrôle technique (peu probable) : oui j’ai dû repasser mon CT car la préfecture n’a pas voulu valider le précédent car il était dépassé de quelques jours entre l’achat de la voiture et la démarche d’immatriculation (plus de 6 mois : pas de bol Anatole). Or lors du contrôle technique dans un petit centre pommé très « artisanal informatiquement » je disposais toujours de l’ancienne carte grise au nom de l’ancienne propriétaire.

3 – le garage Midas ou j’ai fait changer mes plaques : eux avaient bien ma nouvelle adresse inscrite sur ma carte grise toute fraîche. Là où c’est franchement incohérent : pourquoi Midas irait vendre de probables listings clients auprès du garage volkswagen le plus proche qui m’offre des bons de réduction pour des prestations concurrentes aux leurs ?!

Eh bien après fouinage j’ai trouvé la réponse : c’est bien la préfecture qui moucharde !
Voir le reportage du JT de TF1

Ce qui m’ennuie c’est qu’à aucun moment lors de la procédure d’immatriculation on vous demande si vous souhaitez communiquer vos données personnelles à un tier. D’ailleurs tout se fait par informatique il me semble n’avoir signé qu’un bout de papier au final en vitesse, pour pas monopoliser la file. D’après ce reportage on comprend que seul le constructeur de votre voiture semble avoir accès à vos données. On peut penser que le but est de pouvoir établir un listing de personnes à contacter en cas de problèmes de sécurité avérés sur un modèle de la marque. Comme pour la Velsatis de Renault (le pb principal étant le design !)… En l’occurrence ici il s’agît bien d’un usage commercial du fichier et c’est véritablement une mine d’or pour le constructeur qui peut établir un profil type de ses clients, sans dépenser son argent dans des enquêtes.

Moi qui suis webmaster et qui ai été sensibilisé à l’intérêt de la CNIL dans le traitement de l’information personnelle… j’avoue que je suis conforté dans l’idée que c’est un beau concept sans effet quand je vois comment l’Etat lui-même s’en accommode.

…les mauvaises langues diront qu’il faut bien que l’Etat se rembourse des primes à la casse !

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • Tumblr
  • Pinterest
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS