Il y a un peu plus d’un an je vous proposais le test du Samsung NX2000. Mon premier appareil photo numérique de type hybride. Quelques milliers de clichés plus tard, je dois reconnaître que la gamme NX de Samsung m’a redonné la passion de la photo !

Du NX2000 au NX500

Le NX2000 était encensé par lesnumeriques.com pour son ergonomie toute tactile. C’est justement ce qui m’avait séduit : un large écran LCD où tous les réglages se font du bout des doigts y compris le réglage AF et ça c’est la classe quand on compare avec les réflex Nikon et Canon haut de gamme où la sélection des collimateurs se fait encore à la roulette !! Séduit par le NX2000 j’ai souhaité changer pour le NX500 en raison de son écran plus lumineux, son mode rafale amélioré et son écran orientable.

Le retour des boutons

Finalement Samsung a revu sa copie et réintroduit les boutons de raccourcis Iso, AF, prise de vue… à droite de l’écran. Eh oui dans le domaine de la photo plus qu’ailleurs il y a des traditions qu’on ne chamboule pas comme ça, surtout quand on est un nouveau venu dans la photo premium… et finalement il faut avouer que c’est tout de même bien pratique à l’usage !!

Après la mise au point, voici le réglage d’exposition tactile

Le NX500 ajoute le tactile d’exposition ! Votre sélecteur de mise au point se dédouble afin de préciser à quelle partie de la scène vous souhaiter appliquer le réglage d’exposition ! D’une simplicité déconcertante ! Je kiffe ! Dans la même logique le NX500 introduit le bouton AEL pour mémoriser l’exposition sur un point défini.


L’écran à selfie et autres gadgets

Samsung apporte son expérience de constructeur de mobiles en proposant un mode selfie : dès lors que l’écran est incliné à 180°, l’image se renverse, le retardateur est activé (fonction debrayable) et l’assistant photo applique la détection des visages pour lisser les peaux. Un gadget amusant pour les photos de groupe.

Dans la rubrique gadget on ajoutera l’auto shot. L’appareil détermine un moment clé (comme un saut en l’air) pour déclencher la prise de vue… je vous laisse juger avec la photo test ci-dessous !


La stabilisation optique et zoom motorisé

Il faut reconnaître au zoom motorisé l’avantage de proposer des prises de vue plus fluides en mode vidéo. D’autre part, j’ai vraiment ressenti l’intérêt du stabilisateur optique en comparant avec mon expérience sur le nx2000. Là encore, l’image semble comme flotter dans l’écran, un régal !

Autres fonctions améliorées :

Capteur de 28 Mégapixels. Le retardateur propose un intervalomètre (prises de vue espacées pour réaliser des timelapses par exemple). Introduction du bracketing profondeur de champs. Rafale de prises de vue (jpeg et raw) augmentée. L’écran super amoled cette fois-ci est plus lumineux en condition de forte lumière mais le fait qu’il soit orientable est un atout considérable.

Filmer en 4K !

C’est le gros argument marketing du moment. Bon dans les faits c’est assez galère car même VLC mis à jour, j’ai des freeze d’images rendant la lecture impossible… il faut à chaque fois passer par le logiciel de conversion proposé par Samsung. Même chose avec la dernière version de Lightroom qui ne parvient pas à récupérer les vidéos.
Ce format a tout de même un avantage incontestable : lors d’évènements sportifs, la qualité des images capturées vous permet d’extraire des clichés directement depuis le mode édition de l’appareil au format 4096×2160 (au format jpeg certes… on ne peut pas tout avoir !).

Le bémol :

Si l’appareil photo est ultra connecté (NFC, Bluetooth, Wifi…) à la hauteur d’un constructeur comme Samsung, il m’a été pourtant impossible d’installer la nouvelle application de pilotage disponible sur Google play. Mon vieillissant Galaxy SII pilotait sans problème mon NX2000, le NX500 exige une nouvelle appli qui affiche à chaque fois un bug à l’installation, même constat depuis ma Galaxy Tab… et ça fait déjà 4 mois que ça persiste… je referais le test avec un Galaxy S5 que je reçois bientôt (test concluant : ça marche sur un S5).

En résumé :

Le NX500 s’inscrit dans la continuité de la gamme NX en apportant des performances qui réduisent de plus en plus l’écart avec les boitiers reflex. Comparé au NX2000, si la qualité des clichés n’est pas forcément plus saisissante, la prise de vue est améliorée par la stabilisation optique et la rapidité de traitement des images. L’écran orientable est un plus très appréciable qui offre la possibilité d’obtenir des photos au cadrage atypique.

Bref, je kiffe mon NX500 et l’embarque partout avec moi ! Par ailleurs, la qualité des vidéos qu’il produit va certainement me faire glisser vers l’édition vidéo à l’avenir !
En attendant, vous pouvez consulter ma galerie flickr et me poser des questions en commentaire.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • Tumblr
  • Pinterest
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS