Avez-vous entendu parler de l’autoréduction au Monoprix de la rue Faubourg Saint-Antoine ? Des fermetures forcées des grandes surface de la Martinique ?

En ces temps où la TV ne sais plus produire une émission sans le mot « Crise » à l’intérieur, le peuple finirait-il par (enfin) prendre le chemin de la Révolte ?

La grande distri semble de plus en plus sujette aux manifestations prenant la forme de « vols ». Les manifestants sortent avec des charriots remplis, sans payer. Au fond on peut se demander « qui vol qui » ?! On sait pertinemment que la grande distri se fout de notre gueule et c’est pas nouveau. Les caissières touchent 800 € quand le directeur de magasin roule en Porsche (oui c’est la tendance dans le cercle des directeurs de Carrouf), le prix de la viande est enflé sans raison et parallèlement on nous crie dans les oreilles à longueur de journée que Lele, Carrouf, et autres mousquetaires de l’entourloupe luttent, combattent, partent en croisade « contre la vie chère ».

Je me suis rarement senti aussi oppressé par la pub « bourrage de crane » que celle pratiquée par la grande distri depuis que les médias nous sermonnent sur la « Crise ». Putain mais j’ai l’impression d’avoir contracté le syndrome de Stockholm à chaque fois que je pousse un charriot dans un rayon. On nous enc* bien profond et on est tous consentant parce qu’on sait pas faire autrement. On en revient toujours au même : on ne sait pas comment on pourrait faire sans le libéralisme alors comme au Monopoly, on préfère créer des faux billets pour continuer la partie, plutôt que de ranger la boite. On sait pas faire autrement alors oui la grande distri se fout de notre gueule mais comment faire sans ? Puis au fond, on sait qu’économiquement, c’est dans les réseaux qu’on fait des économies d’échelle et qu’on y trouvera les meilleurs prix…

Alors oui, moi je n’ai rien contre le fait que le hall d’une grande surface devienne un lieu de manifestation plutôt que le fronton d’une préfecture. Pour les mêmes raisons que je n’ai plus honte d’engueuler une pauvre « hotlineuse » même si elle n’est responsable de rien mais parce que c’est le seul moyen qu’elle nous file son responsable.

Au fond ne faudrait-il pas nationaliser un service aussi important que la grande distribution ? La libre concurrence n’apporte rien et si les moutons que nous sommes commençaient à trop s’en apercevoir, les conséquences deviendraient dangereuses pour tous. Imaginez qu’on ne puisse plus s’approvisionner en alimentaire ne serait-ce qu’une semaine ?

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • Tumblr
  • Pinterest
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS