Autant je ne crois pas à la numérologie, l’astrologie ni même en la géologie (sérieux qui croit en la tectonique des plaques ? Ptet JeyJey ?) mais bizarrement j’attache beaucoup d’importance aux « signes » !

Quand je suis dans une période d’incertitude -en gros un peu prêt 11 mois dans une année- je zyeute des éléments de mon environnement pour essayer de percer le mystère, mettre du concret là où j’y vois kedal !

    En gros les rituels sont les suivants :

  • aide à décisions du quotidien : si je trouve la bonne clef du premier coup dans mon trousseau (sachant qu’il y en a deux identiques mais juste une seule qui ouvre la porte de la maison !)
  • aides à décisions géographiques : si la prochaine voiture que je vois est immatriculée dans le xx eh bien c’est là bas que je vais atterrir prochainement !

Au final ça n’apporte rien si ce n’est que quand le hasard tombe, il permet de me berner en voyant ma réaction : genre : la question : « je l’achète ou pas le Cruzer4 de Braun » ; incertitude : « mon pouvoir d’achat ! » ; élément de test : « je trouve la bonne clef sur les 2 qui ouvre la porte ». Résultat : « pas la bonne clef » ; sentiment : « fait chier j’ai pourtant bien besoin d’un rasoir même si je galère en tune » -> Feed-back : mes sentiments ont pris le dessus ! CQFD : je l’achète !

C’est un peu comme le jeu de la liste rapide à choix multiples mais faut être à 2 : « bleu ou vert », « slip ou caleçon », « Ethan Hawk ou Jude Law », « vanille ou fraise »… « La Rochelle ou Vannes » ?
Le but c’est de répondre le plus rapidement à plein de propositions bidons et placer le choix difficile en fin de liste, question de berner son esprit une fois encore !

Bref en fait si je parle de ça c’est parce que je viens de sortir d’une grosse période d’incertitude. C’est bien Vannes qui sera ma nouvelle ville d’accueil pour une période indéterminée cette fois… et sérieux ça fait du bien de pouvoir se poser et commencer à se planifier un avenir ! La machine va se remettre en marche et le blog va reprendre de la joie de vivre !

Hop : J’adresse le titre de cet article à celui qui aura pris le risque de m’accompagner dans une période où j’étais pas des plus facile à vivre.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • Tumblr
  • Pinterest
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS